75001.fr



1370 - 1671
Royal Residence
des Villeroys & Bourbons
 

Videos tournées dans les Cremeries de Paris,
Hauts Lieux Royaux depuis 1370,
Telecom / Internet Hotspot depuis 1671,
Cremeries du marché des Halles Centrales de 1869 à 1970,
Pop Up Stores spectaculaires depuis 2011 ....

 
Acer Pop Up Store
Adopte un Mec Boutique
Adopte un Mec by BFMTV
Adopte un Mec by NTDTV
Any d Avray TV Commercial
Any d Avray TV Commercial
Bazarapagne Fashion Show
Bazarapagne Interview
Bazarapagne Fashion Show
Casio G Sessions Video
for G-Shock Anniversary
Casio Pop Up Store
for G-Shock Anniversary
Charal Atelier
for 30th Anniversary
Charal Atelier
by Folies de Marion
Crumpler Pop Up Store
at Cremerie de Paris N°2
Final Fantasy Pop Up Store
Cremerie N°6 + N°7 + N°8
Final Fantasy Pop Up Store
Fan Video Cremerie N°6
Final Fantasy Pop Up Store
by Yeux Video.com
Marc Cain Fashion Showroom
Metal Gear Pop Up Store
at Cremerie de Paris
Metal Gear Video
at Cremerie de Paris
Myriam Maxo Pop Up Store
at Cremerie de Paris
Nefer Commercial
on the historic staircase
Nefer Pop Up Store
Opening Cocktail
Nike Pop Up Store
Nike Barber Shop
Nike Pop Up Store
Nike Barber Shop
Nike Interview
Nike Barber Shop
Nike Interview
Nke Barber Shop
Nike TV Commerical
with Mario Balotelli
Nike Run Crew 75
going to Les Halles
Nike Party
with Surface Magazine
Nike Interview
at Cremerie de Paris

Nike Interview
at Cremerie de Paris
Nike Interview
at Cremerie de Paris

Pancakes & Booze
fashion cocktail

Petitjean Pop Up Store
at Cremerie de Paris
Pokemon Pop Up Store
at Cremerie de Paris
Pokemon Centre Paris
Fan Video
Pokemon Last Day
Time Laps Video
Pokemon Center
Fan Video
Pokemon Center
Video by a German Fan
 
Pokemon Center
Fan Video - fil d'attente
Pokemon Center
M6 TV journal de 20h
Pokemon Center
France 3 TV journal de 13h
Pokemon Center
Fan Video by Chips
Rad Pop Up Store
Video by Clara x Maya x Rad
Rad Pop Up Store
Video by Cremerie de Paris
Rad Pop Up Store
Fan Video by Amber C
Renault Time Lapse
at Cremerie de Paris
Soeur Pop Up Store
at Cremerie de Paris
Starbucks Pop Up Store
at Cremerie de Paris
Swiss Cheese Pop Up Store
at Cremerie de Paris
Top Giirl Fan Video
Beauty Casting
Triumph Pop Up Store
at Cremerie de Paris
UGG Time Lapse Video
at Cremerie de Paris
Vide Dressings
by Ramon Pasca

     
every new
Pop Up Store
adds to the
Cremerie history

see also
Pop Up Store Paris.com
       


un petit peu d'histoire ...

Louis XIV, 3eme roi Bourbon
Il y était une fois un jeune roi
qui était un enfant un peu turbulant.
Sa mère, Anne, était bien content
de pouvoir l'envoyer chez son percepteur
Nicolas V de Villeroy.


Nicolas V de Villeroy
Nicolas V habitait dans une maison magique,
l'Hôtel de Villeroy,
pas très loin
du Palais Royal, résidence officielle de l'enfant.

Le grand-père de l'enfant
Henri IV, premier roi Bourbon
avait déjà occupé une chambre d'ami dans la maison, du
temps où Nicolas IV de Villeroy,
qui était son plus proche conseiller, y vivait.

Les Villeroys qui avaient commencés comme
marchands du marché des Halles
avaient toujours investi leur argent dans l'éducation des enfants
ce qui leur a permis de devenir,
au fil du temps,
des conseillers de plus en plus importants
des rois de France.

Même la grand-mère de Henri IV,
la Princesse Margueritte de Navarre,
écrivain et grand-mère du roi Henri IV
connaissait déjà la maison du temps de Nicolas II de Villeroy,
mais c'était bien avant 1500.
Aujourd'hui la place entre les Cremeries
a été nommée d'après elle :
Place Margueritte de Navarre.

1671 les Villeroy ont vendu leur maison
pour suivre l'enfant turbulant
plus connu sous le nom de Louis XIV
à St Germain en Laye,
puis au tout nouveau Château de Versailles.

Telecom Hotspot


Depuis 1671 la maison est un Telecom Hotspot,
Tout a commencé avec la Poste ....
Les chevaux de la famille Pajot & Rouillé
ont transporté le courrier jusqu'à Venise
et aux relais Thurn & Taxis à Bruxelles et Francfort.

L'entreprise était tellement prospère qu'elle
a attiré la jalousie de Louis XV
qui a supprimé la license postale en 1738.
mais l'esprit Telecom est resté dans nos murs ...


la magie du passé fascine
Eugénie femme de Napoléon III


Napoleon III et l'impératrice Eugénie
Beaucoup plus tard, dans les années 1850,
les légenes qui tournaient autour de la maison fascinait
l'impératrice Eugénie, la jeune femme de Napoléon III.
Napoléon III était le neveu de Napoléon Bonaparte
qui avait déjà voulu rénover le marché des Halles.

Eugénie était l'ésprit créatif derrière la reconstruction
de ces Halles Centrales de Paris.
Elle supervisait le travail du Baron Haussmann
et de l'architecte Victor Baltard
en apportant une touche personelle dans la décoration.
Chaque façade de la rue des Halles a ainsi
été infulencée par elle.



Pavillons Baltard et la rue des Halles
Imaginés depuis la villa Eugénie à Biarritz
(aujourd'hui Hôtel du Palais),
les Pavillons Baltard
et la future rue des Halles devaient, pour Eugénie,
devenir le plus beau marché alimentaire du Monde.
Contraint de quitter la France en 1870
- suite à une guerre provoqué par la Prusse -
Eugénie n'a pu contempler son oeuvre que depuis
l'exil à Londres.


l'impératrice Eugenie en exil à Londres
A Londres Eugénie était très seule
car peu de temps après la fin du
Second Empire son mari Napoléon III est mort.
En 1878 décède leur fils unique Louis Napoléon.

En 1880 une gamine remet de la joie dans sa vie
.
La fille Alix Hessen est orpheline
et très perturbée par le decès de sa mère.


la petite Alix Hessen à Londres
Alix était la petite fille de la reine Victoria.
La reine l'avait raménée
de la maison de ses parents à Darmstadt en Allemagne
vers Londres,
Mais Victoria manquait de temps pour s'en occuper ...
Petit à petit Eugénie devint
une Maman "adoptive".


l'impératrice Eugenie en exil à Londres
Eugénie essaya de consoler la petite Alix
en lui racontant des comtes de fée
sur un endroit magique qu'elle avait construit elle-même:
le marché des Halles
où se trouvaient les Cremeries de Paris.

Il y avait tellement de légendes liées à des siècles
d'histoire mais parmi les plus fascinantes :
Henri IV, l'enfance de Louis XIV, la marché des Halles.
Les histoires avaient un code secrêt "VB"
pour "Villeroy" et "Bourbon"
occupants de la vielle maison.


marriage Romanov - Hessen en 1898
Alix aurait pu devenir une historienne
car personne de sa génération avait
un accès aussi direct aux secrets des Halles de Paris.
Elle connaissait tellement de choses
qui n'avait jamais été écrit dans les livres
et dont les traces se sont perdues
après la R évolution française.

Mais le destin avait prévu un rôle différent.
A 12 ans elle tomba amoureuse
d'un jeune garçon de 16 ans,
Nicolas Romanov, le fils ainé du Tsar Alexandre III.

Maria Feodorovna était la femme du Tsar Alexandre III, la mère du Tsar Nicolas II et la gran mère d'Anastasia
Au désespoir de la reine Victoria
et de la Tsarine Maria Fedorovna,
qui detestait les Allemands
les jeunes amoureux se marriaient ...

Alexandra Feodorovna, Alix Hessen la dernière Tsarine de Russie
Alix Hessen devenue Alexandra Feodorovna
n'était pas une très bonne Tsarine.
Contrairement à sa belle-mère la politique
ne la passionnait pas.
Toute sa passion était pour ses enfants:
Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et Alexei.



La Tsarine avec ses enfants Maria, Anastasia et Alexei RomanovLa Tsarine avec ses enfants Maria, Anastasia et Alexei Romanov
Avant de dormir le soir,
les enfants Romanov avait droit d'écouter
quelques histoires sur les Cremeries de Paris
et cet incroyable marché des Halles.

Aussi quand il y avait des fêtes à St Petersbourg,
beaucoup de produits
venaient directement de cet endroit.
Le Nord Express était un train qui reliait
St Petersbourg à Paris.


enfants Romanov et leur entourage
Les enfants de la Tsarine n'étaient pas
les seuls à connaitre ces histoires.
Il y avait aussi quelques cousins,
en particulier les enfants du frère de la Tsarine
Ernst Ludwig Hessen
et les enfants du frère de sa femme
Eleonore Solms.

enfants Romanov et leur entourage
Friederike et Carl Solms
qui étaient un peu plus jeunes
qu'Anastasia et Alexei Romanov
et leur jeune oncle Dmitri Romanov.


enfants Romanov et leur entourage
Anastasia Romanov et sa jeune cousine
Friederike étaient inséparables.
Une imitait la coiffure de l'autre.
Les deux filles voulaient toujours venir à Paris
pour devenir actrices ...

D'après Friederike
Anastasia avait rebatisé le code secret "VB"
en "Very Beautiful".
Elle parlait parfaitement Anglais
et "Very Beautiful" signifiait pour elle Paris.



Anastasia et tous les autres enfants Romanov
furent lâchement assassinés par Lenin en 1918
car trop glamour
ils auraient pu, un jour,
devenir une concurrence pour lui
et son regime bolchévique.

La possible survie d'Anastasia a été un des mystères
les plus discutés du siècle passé.
Des nombreux "fausses Anastasias" sont apparues
et son histoire a influencé de nombreux films.


il n'y a pas si longtemps

Friederike Solms agée
Friederike et son frère Carl ont survécu
à la Révolution Russe et aux deux Guerres mondiales.
Ils n'avaient pas beaucoup d'argent.
Hélas l'oncle Nicolas n'avait jamais pensé
à leur ouvir un petit compte quelque part.
Friederike gagnait sa vie comme apicultrice
en produisant du miel ...
Quant à Carl , il souffrait des traumatismes de la guerre.

Mais ils ont pu transmettre les légendes
des enfants Romanov
à des enfants nés
des décennies et des décennies plus tard.


plus d'un demi siècles plus tard ... Carl Solms transmet les contes de fées de enfants Romanovla rue des Halles en 1903
Les histoires sur les Cremeries de Paris
étaient si fascinantes que les enfants voulaient
toujours savoir si ces Cremeries existaient vraiment.
Quelques années plus tard,
1980 Dorothéa Razumovsky,
la nièce directe de Friederike et Carl
et la tante et marraine du garçon sur la photo
travaillait à Paris
comme correspondante du journal FAZ.
Elle organisait une visite des Halles.


Et voilà les Cremeries
elles existaient vraiement ...
mais quelle déception
après le départ du marché alimentaire
la rue des Halles était dans un bien piteux état.
La grande Cremerie était abandonnée,
de grandes planches en bois
étaient cloisonnées sur la façade ...

Un projet de remplacer l'Hôtel de Villeroy
par un immeuble de parking
avait été évité in extremis
par les Monuments Historiques.

Les Pavillons Baltard étaient déjà remplacés
par ce premier Forum des Halles bien moche
et les beaux immeubles du fond de la rue des Halles
ont dû céder leur place à un bâtiment hideux
(qui est toujours là hélas)

1983 Le destin a permis au garçon
de la photo de revenir à Paris
par un échange scolaire.
Il en a profité pour passer le Bac.

De temps en temps il passe à Châtelet
regarder la vie autour des anciennes Cremeries.
Dommage qu'absolument rien n'était resté
des fortunes Romanovs pour donner
un coup de pousse ...
Pas un seul franc / dollar / rouble
et bien sur pas de diaments non plus ...


Il ne reste que des signatures d'Anastasia
dans un livre d'invités qui a été retrouvé récemment.

Reouverture de la petite Cremerie de Paris
1986 se passe une petit miracle
le garçon rencontre quelqu'un qui lui aussi connaissait
l'histoire de ce lieu magique ...
Il n'avais pas de liens avec les Romanov.

C'était par rapport à la Poste ....
Dans des cafés des Halles
il lui raconte des histoires absolument incroyables
sur son arrière arrière arrière ... grand-père
Anselm Franz von Thurn & Taxis
un pionnier Telecom
qui a transporté du courrier à cheval
depuis les Palais Thurn & Taxis à Brussels et à Francfort
vers la grande Cremerie,
centre postal de la famille Pajot & Rouille.

Il lui présente aussi une amie incroyable
dont l'âge est longtemps resté un mystère
et qui se trouve au milieu de la photo.
Elle reviendra
dans l'histoire des Cremeries ...


Reouverture de la petite Cremerie de Paris
Les légendes des Cremeries sont tellement fascinantes
qu'au lieu de continuer avec des études
1986 il réouvre au 11 rue des Halles
un des magasins abandonnés
pour y installer un service Telecom:
réparation de téléphones Sony ramenné des Etats Unis.
Une aventure ...


Eugenie sur la facade de la petite Cremerie de Paris
L'impératrice Eugénie sculptée
dans une cariatide dans la façade
a souvent besoin de veiller
comme un ange gardien sur la Boutique
car beaucoup de difficultés
attendent sur le chemin ...


plus d'un demi siècles plus tard ... Carl Solms transmet les contes de fées de enfants Romanov
Ouvrir une Boutique de téléphones en 1987
été une chance incroyable car c'est à ce moment
que internet est né
sans que personne en dehors de quelques endroits
sur les côtes est et ouest des Etats Unis
s'en rendent compte.

Voici un screen-shot de notre premier "site web"
fait en 1991 sur un support
complètement préhistorique, le Minitel.

Le site web diffusé dans les white pages
des annuaires téléphoniques
a une attirance mystérieuse
sur les amoureux de la marque Sony.

Ils viennent de plus en plus nombreux,
attirant beaucoup de jalousies
et permettant d'acheter quelques mètres plus loin
la légendaire grande Cremerie de Paris
décrite par la grande-tante qui élévait des abeilles.

Heureusement les accus et piles de téléphone
étaient des petits bijoux
plus rentable que le miel.


Cybercafe de Paris around 1995
La grande Cremerie demarre en flèche
dans un univers Sony,
mais d'un jour à un autre 1994
Akio Morita,
l'inventeur de la marque doit ce retirer des affaires
et aussitôt une longe période de galères commence.

Il faut trouver un complément d'activité,
vendre des abonnement téléphoniques
pour des opérateurs américains
et, inspirés par les contacts avec les Etats-Unis,
le tout premier
Cybercafé de Paris.


Le Cybercafé n'a pas failli survivre
car mai 1997 les premiers ordinateurs furent emportés
par un huissier.
Mais heureusement les commissions
des abonnement téléphoniques ne pouvaient pas être saisis.
Continuant à venir des Etats-Unis
chaque mois ils ont permis
de rééquiper le café petit à petit.

Le Cybercafé est reparti avec 3 appareils,
un achété neuf, un prêté par une copine,
et un trouvé devant une poubelle
- en panne - l'appareil servait de décoration.



Ces années étaient aussi l'époque
où les noms de domaine
étaient encore vierges.
Aujourd'hui plus de 120 millions .coms ont été déposés.

Au début de l'internet

n'importe qui pouvait déposer n'importe quel nom.
Un des visiteurs du café était un ami du
Dr Jon Postel, un scientifique qui a inventé le ".com"
Il nous a montré comment déposer des nom de domaine.


"VB.com" correspondant
au "Very Beautiful"
le code secret imaginé par Anastasia
est le "crown jewel" de notre collection ...
75001.fr les autres codes postaux de Paris
en font partie également.


Buzz Aldrin on the Moon, photo by Neil Armstrong july 1969
Le café est en avance sur son temps.
Les seuls clients sont des américains en voyage à Paris
à la recherche désesperés de quelque chose
que les Hôtels Français ne connaissent pas encore:
"email, websearch, online banking ...."

Sans nous en rendre compte nous
rencontrons, grâce à notre liaison internet,
des pionniers les plus incroyables ...

La plupart étaient jeunes, très jeunes,
nous ne savions pas qui ils étaient
ou qui ils allaient devenir.


D'autres étaient déjà plus âgés,
dont un fut sur le premier vol vers la lune.
Buzz Aldrin, Apollo 11 astronaute and Ben Solms, editor of the Phone Book of the World walking around the parc of Versailles, 2005





Aimee de Heeren devant la Cremerie de Paris
Une autre était dans sa jeunesse
une amie de l'inventeur du téléphone,
Alexander Graham Bell.

Bell lui avait donné le conseil de toujours avoir
des amis jeunes.
Elle venait pour prendre des cours d'internet.
Ca l'amusait de dire à des gens
qui avaient 20 ou 30 ans de moins
et qui se trouvait "trop vieux" pour internet
que "bien sûr" elle était déjà "online".

Nous la connaissions déjà depuis 1986
avant la ré-ouverture de la première Cremerie
(voir photo plus haut)


Née dans une famille pauvre au Brésil
Aimée de Heeren était tellement belle
et tellement originale
que toutes les portes s'ouvraient pour elle.
Son travail d'agent secrêt lui a permis de
rencontrer les gens
les plus inaccessibles.


Coco Chanel et Aimee de Heeren en 1939
Quand nous lui avons montré la cour historique
de notre Cremerie N°1
elle nous a regardé avec un sourire:
"tu sais je suis déjà venu ici
très longtemps avant que tu sois né,
c'est une amie qui m'a montré cet endroit.
C'était un lieu secrêt pour elle.
Tu dois connaitre son nom,
elle s'appelait Coco Chanel".


Dans les années 1960
Aimee et Chanel sont souvent retournées
dans la cour de la Cremerie
lors de promenades nocturnes.
Aimée et Chanel aimaient observer le va-et-vient
du marché des Halles
et méditer un peu sur notre escalier d'honneur.

Avant de partir 1971, janvier 11
Chanel lui a laissé quelques beaux
bijoux come souvenir ....

Aimée avait l'habitude de faire de longues
promenades dans Paris très tard le soir
et quand Chanel n'était plus là
elle était contente de trouver
- quinze un plus tard -
un jeune étudiant pour l'accompagner.
C'était un promenade dans l'histoire
avec les anecdotes les plus incroyables
que l'étudiant n'a pas bien réalisé sur le moment ...

1993 la Cremerie N°1 était à vendre.
L'activité des téléphones Sony tournait à fond,
mais ca ne suffissait pas pour obtenir un crédit.


Trop trop difficile en France pour des jeunes
d'obténir un crédit
encore plus pour des etrangers ...
Helas des fortunes des Tsars il n'était reste rien ...
ainsi un des bijoux laissé par Chanel a donne
le coup de pousse qui manquait.


Coco Chanel et Dimitri Romanov en 1919 Le parfum Chanel N°5 a des liens avec les Rmaonovs et l'escalier de la grande Cremerie de Paris
Pour Chanel la Cremerie était un endroit magique.
Le chiffre "5" forgé sur notre escalier d'honneur
depuis 1640 l'avait captivé.
Elle connu la Cremerie par un Russe
dont elle était tombée amoureuse.
Il l'a aidé en 1920 à créer le Parfum N°5.


Maison Rouge / Cremerie de Paris N°7 et N°8
Chanel et son ami Russe aimaient bien aussi picoler un peu
à la Maison Rouge (Cremerie N°7 et N°8)
située autour de la Cremerie N°6
et juste en face de la Cremerie N°1

Et d'acheter des fruits exotiques
chez Gladines (Cremerie N°3)


Dmitri Romanov en 1910
enfants Romanov et leur entourage
Le Russe s'apellait Dmitri Romanov.
C'était le jeune oncle d'Anastasia
qui tout comme Friederike et Carl
était parfois présent
quand la Tsarine
racontait aux enfants des contes de fées
sur les Cremeries de Paris ....


Dmitri Romanov et la Tsarine en 1909
Lui aussi avait survécu à la Révolution Russe.
La Tsarine lui a parlé de la magie des Cremeries
et il a su la transmettre à Chanel
... sauf que Coco Chanel
et l'éditeur de ce site n'ont pas
tout a fait le même âge.


Hélas Anastasia n'a pas survécu à la Révoltion
et aujourd'hui en 2017
elle aurait pas pu dépasser les barrières du temps.
Mais si "l'au-delà" existe
elle, tout comme Coco Chanel,
doivent tout le temps regarder
ce qui se passe dans leurs Cremeries ...

Car les Halles c'est un lieu
d'échange et de rencontre.
"Anti-Bling Bling" et "Anti-M'as-tu-vu"
il y a la place pour la jeunesse
et le vrai glamour.

Avec les Pop Up Stores
nous avons la chance de rencontrer
les gens les plus créatifs et les plus incroyables.

Parfois ils nous contactent directement
du Japon
comme l'inventeur des Pokémon.

Parfois ils arrivent
grâce à François Hoang de Brainwash
visiteur du cybercafé quand il étudiait à l'école Créapole;
il a beaucoup de talent pour lancer des expos comme
le jeu vidéo Metal Gear Solid ou Final Fantasy.

Parfois ils arrivent grâce à Guillaume Rioufol
qui est un grand expert des expositions Pop Up.

Et parfois ils arrivent
grâce à Helène Falandry
une fille extrèmement amusante de Londres
ou par Béatrice Hennekens
qui est très très belle et qui a un petit accent
mélange Monréal - Bruxelles - Barcelone.
Anastasia aurait adoré
les avoir comme copines.



vue sur la cour historique à travers la Cremerie de Paris N°1
Si jamais vous passez à Paris
à la station Chatelet les Halles
prenez la sortie N°1,
un tout nouveau escalier vous emmène
directement devant nos différentes Cremeries.
Dirigez vers la Cremerie N°1 ...

Regardez la cour historique
visible à travers la vitrine
et vous comprendrez tout de suite pourquoi
les enfants Romanov
ou Coco Chanel ont toujours
été fascinés par cet endroit ...



decouvrez notre
Phone Book of the World.com
part of a Telecom history
going back to 1671 ...




Post Officers from the old Pajot & Rouilé Post, painting 1699
The editor and webdesigners of the Phone Book of the World, 2017

Two pictures of our courtyard
the first from 1699, the second from 2017.
318 years seperate the two images
but the spirit of Telecommunications is still around.


Phone Book of the World.com / Annuaire du Monde.com inventé dans les Cremeries de Paris

Le Phonebook of the World
fait rayonner nos Pop Ups à travers
le Monde ...

que ce soient les Postiers,
Alexander Graham Bell
ou les visiteurs du premier Cybercafé
il est là grâce à l'influence de tous ces gens
fascinants qui sont passés
par nos Cremeries de Paris
au fil du temps ...




VB.com
Cremerie de Paris
Phonebook of the World Message Bird